​​Gédéon​​

Choisi de Dieu pour une oeuvre spéciale
Juges 6- 14: " Va avec cette force que tu as et délivre Israël de la main de Madian; n'est pas moi qui t'envoie?

Vous êtes le choix de Dieu et non d'une institution. Vous Lui appartenez et ne dépendez
que de Lui.

  En ce qui concerne votre appel, il est et restera toujours le seul responsable. Loin de moi la pensée que chaque chrétien n'en fasse qu'a sa tête; la bible ne nous enseigne t' elle pas de nous soumettre les uns aux autres? Les conseils sont toujours les bienvenus mais uniquement à la condition qu'ils s'inscrivent dans la volonté parfaite de Dieu et non dans une appréciation charnelle d'une personne ou d'une oeuvre. Vous n'avez pas été appelé par des hommes, mais par Dieu seul.
Ouvrons une parenthèse au sujet de la prophétie si vous me le permettez. Une prophétie peut vous rappeler ou confirmer un appel que vous avez déjà reçu dans votre coeur, mais jamais l'imposer. J'insiste tout particulièrement sur cet aspect parce que nombreux sont ceux qui ont écouté des soi-disant prophètes qui parlaient non pas de la part de Dieu, mais selon leur propre imagination, confondant inspiration divine et supposition charnelle. Soyez donc prudent et ne compromettez pas votre avenir sur des paroles qui ne rencontrent pas d'écho dans votre coeur, et qui le plus souvent sont fondées sur des aspirations personnelles.
Avant que les hommes ne vous parlent, Dieu vous aura déjà parlé.

     Si l'appel vient de Dieu, alors s'installera dans votre coeur une profonde conviction et une grande paix, que ni les circonstances, ni les épreuves ne pourront ôter de votre esprit. La Parole de Dieu déclare : "j'ai mis dans ton coeur des chemins tout tracés." Ne courez pas tous les prophètes, toutes les conventions pour connaître votre avenir, mais apprenez à écouter le Saint-Esprit. Et si par une heureuse circonstance le Seigneur venait à vous confirmer votre appel, alors que vous étiez entrain de douter dans les épreuves, remerciez le Seigneur, car voici une nouvelle preuve qu'il vous voit et qu'il vous sonde à chaque instant de votre vie.
Personne ici-bas n'a mis de chemins tout tracés dans votre coeur, seul le Saint-Esprit l'a fait, et lui seul vous y fera marcher, et lui seul pourvoira.

     De toutes façons, ce qui est de Dieu restera en vous jusqu'à la fin de votre vie, et tout ce qui n'a pas trouvé sa source en Lui disparaîtra à tout jamais, sans espoir de retour. L'appel que Dieu a mis dans votre vie vous poursuivra quoi que vous fassiez, et. Il vaudrait mieux pour vous que vous y répondiez avant que votre vie ne se termine.
Loin de l'appel de Dieu vous ne trouverez que tristesse et frustration. Beaucoup sont arrivés à la fin
de leur vie n'ayant rien fait de concret pour Dieu; ils ne pourront jamais dire ces paroles de Jésus:
"Père j'ai accompli l'oeuvre que tu m'a demandé d'accomplir, maintenant glorifie ton fils, afin que ton fils te glorifie."
Souvenez-vous toujours que Dieu seul porta son choix sur Gédéon. Son appel ne venait que de Dieu, et personne en Israël ne pouvait se réclamer de cela. Appelé par Dieu, c'est à lui seul qu'il aurait désormais a rendre compte. Pouvez-vous imaginer un instant l'immense responsabilité qu'il devait porter sur ses épaules. En effet, Dieu ne lui demanda pas de sauver une personne seulement, ni même sa famille, mais tout un peuple, qui bien qu’insoumis n'en demeurait pas moins dans le coeur de Dieu.
Connaître ses limites
     Face à un tel défi, la réaction de Gédéon ne se fit pas attendre, il répliqua instantanément,

Ah mon Seigneur, avec quoi délivrerai-je Israël? Voici ma famille est la plus pauvre en Manassé et je suis le plus petit dans la maison de mon père." De prime abord cette attitude peut sembler contradictoire par rapport à son comportement initial, mais en tout état de cause, Gédéon possède une
qualité, celle de ne pas se considérer comme un surhomme dans sa famille et de surcroît dans la nation d'Israël.
Se sous-estimer n'est pas une bonne chose, et à court terme peut devenir handicapant. D'autre part une surestimation de sois compromet gravement la réussite dans l'appel de Dieu, puisque la personne chargée de se défaut s'appuie sans cesse sur ses propres capacités, allant jusqu'à oublier que Dieu seul a le pouvoir et le droit de contrôler son oeuvre. Gédéon n'était ni l'un ni l'autre. Il ne se considérait ni comme incapable ni comme surdoué.

     Mais, si tel n'est pas le cas pour vous, le Seigneur devra par toutes sortes d'épreuves et d'expériences, vous ramener à la raison et a plus d'objectivité sur vous-même, jusqu'à à ce que vous soyez malléable entre ses mains. Être appelé est une chose, rentrer dans l'appel en est une autre et réussir dans ce même appel en est encore une autre.

     Ne vous paraît-il pas surprenant qu'avant même la réaction apparemment négative de Gédéon que le Seigneur lui déclare haut et fort et sans aucune ambiguïté: "N'est ce pas moi qui t'envoie?" Un peu comme si il avait voulu anticiper la réponse. Oui Le Seigneur avait sondé le coeur de Gédéon, et déjà il lui confirmait que cet appel venait sans restriction aucune de la part de Dieu.