Les fils d'Eli 1

Page 4

Ne prononcez jamais des phrases du style :"si Dieu te disait de me donner telle ou telle chose, vous me la donneriez." en agissant ainsi vous faite honte à Dieu et à vous-même. Cela peut paraître au premier abord vraiment spirituel, mais ce n'est en fait une manipulation des sentiments et des pensées.
Si la question des finances personnelles était réglée lorsque l'on rentre dans le ministère il y aurait certainement moins de serviteur de Dieu peu scrupuleux.
Premièrement On ne rentre pas dans un ministère quel qu'il soit avec l'arrière pensée de s'enrichir.
Deuxièmement L'argent ne doit pas contrôler le ou la servante de Dieu. Troisièmement L'argent ne peut en aucun cas contrôler le ministère.
Serviteurs de Dieu, chaque fois que vous ressentez qu'une manipulation est en train de se mettre en place dans votre églises, réagissez, ne vous laissez pas abuser,.et vous-même soyez honnête envers tous.
Evitez à tous prix les amalgames"prière pour les malades" et "demande d'argent
L'amalgame prière pour les malades et argent, produit inévitablement une controverse de laquelle il me semble très difficile de sortir. Le mélange est souvent habile, mais d'une dangeurosité incroyable. Si vous lisez les évangiles, qu'il soit question de la vie de Jésus ou des disciples, jamais vous ne trouverez ce mélange argent guérisons pas plus d'ailleurs que argent pardon des péchés. Par ailleurs vous remarquerez la déclaration de l'apôtre Pierre au boiteux assis à la porte du temple : "je n'ai ni argent ni or mais ce que j'ai je te le donne, au nom de Jésus lève toi et marche." Il n'est pas question ici d'argent mais de foi Pour quelle raison cela se passe t'il ainsi ? Tout simplement parce que Dieu offre gratuitement toutes ses grâces. Agir dans un mode de fonctionnement similaire va vous exposer aux plus vives critiques et à de grands dangers. Il va de soit que celui qui sème abondamment récolte abondamment et que celui qui sème peu récolte peu, mais il ne faut pas faire de ce principe biblique une occasion rêvée pour dépasser la vérité que contient ce texte. La limite est parfois difficile à définir entre la foi et le désir charnel.
Tous ceux qui ne tiendront pas le même discours que moi diront : n'est t-il pas écrit dans le prophète Malachie" apportez à la maison du trésor toutes vos dîmes et vos offrandes et vous verrez si je n'ouvre pas les écluses des cieux" Alors sur ce point je ferai remarquer plusieurs choses.
La première, cette parole ne s'adresse pas aux incroyants.
La deuxième, combien faudra t-il encore d'années pour que les chrétiens soient convaincu que Dieu pourvoit à leur besoins sans qu'ils mettent Dieu à l'épreuve à chaque réunion et cela pendant des décennies.
La troisième; même si les chrétiens donnent et le font de mauvais coeur que peut faire Dieu en retour ? Ce n'est pas tant ce que l'on donne qui touche le coeur de Dieu, mais bien la façon dont on le donne. Le peuple d'Israël donnait beaucoup d'offrandes à Dieu, mais cela ne l'a pas empêché de déclarer que toutes ces offrandes ne l'intéressaient plus.
Quatrièmement donner ses dîmes et ses offrandes ce n'est pas acheter Dieu. Si il en était ainsi le salut et la guérison ne serait plus des grâces mais des dus