Que dire de cette doctrine qui se répand comme une trainée de poudre dans l'église depuis près de quatre décennies. Où se trouve la part de vérité et où se dissimile l’erreur ?

J'entendis parler de cette doctrine des "liens ancestraux" pour la première fois dans les années 1970. Je n'ai aucune idée par qui, et comment elle fut introduite en Europe. Au premier abord, elle me parut des plus intéressante. J'y adhérai pleinement pendant de nombreuses années, jusqu'au jour ou je ressenti un réel malaise produit par un déséquilibre qui ne cessait de s'amplifier durant l'évolution de la dite doctrine. Les explications et les pratiques extravagantes qu’elle engendre, jointes à toutes sortes de débordements, commencèrent à troubler mes pensées.

    Ces dernières années, à travers quelques ministères bien spécifiques, cette doctrine qui avait plus ou moins disparu a repris vigueur comme jamais auparavant. Non seulement, elle s'appuie comme à son départ sur des bases identiques, mais ses ramifications se sont orientées dans tant de directions diverses, qu'elle est devenue incontrôlable.
Une doctrine mutante

    Comme je l'ai écris précédemment, voici l'exemple parfait, d'une doctrine qui a été bâtie à partir d'un texte biblique,extrait du livre de l’exode chapitre 20 verset 4 qui lui même a reçu en greffe une quantité d'autres versets afin que son authenticité ne puisse plus subir la moindre contestation. De ce savant assemblage, est sorti une masse impressionnante de déductions, de révélations et d'expériences diverses par rapport auxquelles nous ne pouvons que nous poser de sérieuses interrogations ? Si dans le passé, vous avez été confronté à cette doctrine, vous constaterez probablement, qu'elle n'a cessé d'évoluer au court des années -comme le font d'ailleurs la plus part des fausses doctrines- au commencement, on se contentait d'énoncer quelques péchés d'iniquités, à partir desquels les problèmes des chrétiens ou non découlaient et engendraient des liens ancestraux s’étalant sur trois ou quatre générations. Mais malgré tout, cela restait assez limité. Aujourd'hui, une accumulation impressionnante de péchés et de troubles lui a été adjointe, en sorte que seul quelques "experts de haut niveau" en "délivrance ancestrale" "démonologie" et autres spécialités similaires, peuvent en comprendre les allants, les venants, et peut-être les aboutissants si il y en a.  Certain enseignants vont tenter de remonter jusqu'a 10 générations cela veut dire 2.047personnes susceptibles de vous causer des problèmes !!!!!  cela fait donc plus  ou moins 250 ans !!!!

    Cette doctrine est née de la constatation suivante. "Beaucoup de chrétiens vivent dans de constantes défaites. Cela est incontestable. Bon nombres d'entres eux traînent lamentablement leur vie, accablés sous le poids des oppressions, des condamnations, des blocages spirituels, des maladies etc... Suite à cette observation, quelques personnes honnêtes en quêtent de solutions se sont mises a en rechercher les raisons, et ils en ont déduit l'hypothèse suivante : La plupart des problèmes viennent des péchés que nos ancêtres ont pratiqués et dont Dieu nous tient rigueur. Autrement dit, ce n’est pas seulement nos ancêtres qui nous lègueraient un héritage désastreux, mais Dieu qui pourchasserait les descendants jusqu'à la troisième et la quatrième génération même dix. C'est à partir de ce point que naquit la doctrine des "Liens ancestraux" Le danger majeur de cette doctrine vient de ce que ses développements ne viennent pas uniquement d'une faible analyse du texte biblique, mais ce qui est plus grave, d'une soit- disant révélation divine. Comment a-t-elle été élaborée ?
Elle s'est établie à partir de l'addition de plusieurs principes bibliques fondamentaux dont l'assise se fonde dans le livre de l'Exode au chapitre 20 verset 3 à 6 :" je suis un Dieu jaloux qui puni l'iniquité des pères sur leurs enfants jusqu'à la troisième et la quatrième génération de ceux qui le haïssent"
1-D'une part la punition que Dieu infligera au peuple d'Israël si il tombe dans l'idolâtrie. (Voir Exode 20)
2-D'autre part les péchés, les maladies, et autres choses qui enchaînent les personnes les unes aux autres comme "punition divine" Les résultantes sont :
1-La destruction physique (maladies), morale et spirituelle qui s'en suit produite par les liens ancestraux
2-Ensuite et dernier principe, la libération de ces personnes.

Le malentendu de cette doctrine.
Je crois que bien involontairement, un faux raisonnement a pris place dans la pensée des concepteurs de la doctrine. Bien que l'analyse ne puisse se faire facilement, tant la complexité de cette doctrine est devenue grande, nous tenterons si vous le permettez, de dénouer le noeud bien serré qui s'est formé au cours des dizaines d'années.
Avant d'aller plus loin je voudrais traduire le texte des dix commandements de la façon la plus littérale. A savoir qu'il faudrait d'ailleurs traduire les dix mise en garde.
Voici le texte.-Car je suis l'Eternel ton D.ieu  Le jaloux qui (puni) ou (se souvient)des fautes des pères sur  les fils trois et sur les quatres pour me détester et qui fait bonté pour des milliers pour ceux qui m'aiment et qui suivent mes mitzvot-
Voici deux questions: Dieu se souvient-il pour punir ou pour  pour prévenir de ne pas tomber dans ces même péchés? 

A qui s'adresse cette doctrine ?

Ce départ est important puisqu'on ne peut comprendre les exactitudes et les erreurs sans ce pencher premièrement sur cet aspect.
  • Premièrement, nous trouvons les chrétiens nés de nouveaux.
  • Ensuite, tous ceux qui ne sont pas nés de nouveau.
  • Enfin ceux qui ont reçu Christ dans leur vie mais qui vivent délibérément une vie de péché.
     
Si nous prenons les différentes sources bibliques qui composent la doctrine, il s'avère que chacune d'elle révèlent individuellement une part de la nature et de l'oeuvre divine qui se manifeste dans des circonstances bien définie et propre à chacune d'elle. Mais lorsque assemblées les unes aux autres sans discernement, elles se structurent en une doctrine erronée. Pourquoi erronée ? Parce que malencontreusement une inversion s'est produite dès sa conception.
    Qu'elle est cette inversion ? Je parle ici aux chrétiens nés de nouveau. Que s'est-il donc passé ? Le principe de la grâce qui justifie le chrétien a été déplacé et déposé sous le contrôle de la loi, et non plus sous le contrôle de la foi. Pourquoi puis-je affirmer cela ? Parce que un des fondements de la doctrine s'appuie sur une parole que Jésus a prononcée, mais qui a mal été interprétée. Premier argument : La loi n'a jamais été abolie et pas un seul trait de lettre ne sera ôté. Math 5-28 Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre jusqu’à ce que tout soit arrivé. En conséquence : Par rapport à cette parole de Jésus, Dieu nous jugera par rapport à la loi. Mais bien que cela soit juste en soit, rappelez-vous que bien que la loi soit éternelle, Dieu ne justifie plus ses enfants nés de nouveau sur base de la loi(de Moïse), mais uniquement sur la base de la grâce obtenue par la foi qu'il nous accorde en Jésus-Christ. Ce thème sera développé en détails plus loin dans ce chapitre. Ephésiens 2 verset 8 :
« Car c’est par la grâce que vous êtes sauvé, par le moyen de la foi. »

Les liens ancestraux (introduction)