​​Gédéon​​

Par Jacques Colant

Pour permettre aux lecteurs de bien percevoir l'ensemble de cette étude, j'ai donc décidé de la partager en plusieurs sections. Chacune d'elle, peut- être lue séparément sans pour autant y trouver un manque puisque elle se développe sur un thème qui lui est propre tout en s'inscrivant dans un axe chronologique parfait. Chaque personne pourra en extraire du contenu les aspects les plus appropriés en fonction de ses propres besoins.

1.Les yeux de Dieu
2.Un cœur pour Dieu et pour le peuple
3.Voir et entendre Dieu
4.Choisi de Dieu pour un travail particulier

5.Connaître ses limites
6.Par quel moyen puis-je répondre à l'appel de Dieu?

7.Un sacrifice d'obéissance
8..Sans compromis avec son appel
9..Rejeté et incompris
10.Qui s'entoure de gens courageux et déterminés

11.Connaître les stratégies de Dieu
12.Savoir attendre le temps de Dieu.


INTRODUCTION


     D'emblée je ferai remarquer que la bible abonde en indications, qui loin de paraîtres anodines, nous révèlent la nature profonde de Dieu et de l'homme. Elles ne s'inscrivent pas au hasard des récits et des pages, mais elles ont leur juste place dans le texte biblique, dans le but d'attirer notre attention sur des aspects si importants que l'on ne peut à coup sûr les éviter, ou peut-être simplement ne pas les reconnaître.
Les lecteurs que nous sommes, vous et moi, s'attacheront à décortiquer l'écorce des mots afin d'en extraire à terme, les germes de la vie Divine qu'ils renferment.
Conduit par le Saint-Esprit, je suis pleinement persuadé qu'il communiquera à votre esprit et votre pensée les valeurs Divine.  

LES YEUX DE DIEU

Je commencerai par cette affirmation! Oui il y a toujours eu des héros de la foi, il y en a aujourd'hui, et il y en aura encore demain. Pour trouver ces héros, la Bible nous rappelle que Dieu scrute la terre.
.Il est écrit dans le psaume 11 verset 4 que: " L'Éternel est dans son Saint temple, qu'il a son trône dans les cieux, que ses yeux regardent et que ses paupières sondent les fils de l'homme."
En parcourant ce texte, nous réalisons immédiatement que deux termes distincts apparaissent dans le texte.
Premièrement il regarde, et deuxièmement il sonde. Qu'elle différence y a t'il entre ces deux termes? Regarder veut dire porter la vue sur quelqu'un ou sur quelque chose. Par contre sonder veut dire, mesurer la profondeur. Dans le récit qui nous est donné de Gédéon dans le livre des juges au chapitre 6 et au verset 11 nous trouvons ces deux capacités en la personne de L'ange de L'Éternel. Il est écrit:
" Puis vint l'ange de l'Éternel, il s'assit sous le térébinthe d'Ophra, qui appartenait à Joas, de la famille d'Abièzer. Gédéon, son fils, battait du froment au pressoir pour le mettre à l'abri de Madian." Ne trouvez-vous pas étrange qu'un ange s'assoie sous un arbre? Mais que pouvait t’il y faire? ...Il observait Gédéon qui battait le froment. Certainement que beaucoup de jeunes gens de son âge agissaient de même. Mais pourquoi l'ange de l'Éternel s'arrêta t' il justement à côté de Gédéon? Ne pouvait' il s'asseoir sous un autre arbre?
Comme nous venons de le lire, les yeux de Dieu parcourent la terre à la recherche de celui ou de celle qu'il pourrait employer à son service.
Gédéon possédait quelque chose de différent des autres jeunes hommes de sa génération.

     Mais avant d'aller plus avant dans cette réflexion réfléchissons un instant sur nous même voulez-vous? Puisque Dieu a son regard sur tous les êtres humains de la terre, dites vous bien qu'il vous connaît tels que vous êtes, et non seulement il vous observe mais en plus, il vous sonde profondément, afin de discerner quelles sont vos dispositions de coeur.
Oui Il sait que vous n'êtes pas parfait. Mais qui peut prétendre l'être?
Dieu, ne cherche pas en vous la perfection mais les dispositions de votre coeur. Il s'est très certainement assis chez vous dans votre maison, dans votre chambre, votre salon où dans quelques autres lieux, à un moment de votre vie, vous regardant, sondant votre coeur sans que vous n'en soyez conscient.

Il est là en ce moment sans que vous le voyiez!
Mais enfin, qu’elle pouvait donc être ce trait de caractère si précieux qui attira l'attention de Dieu sur Gédéon? Était-ce sa force physique, son intelligence, sa beauté? Point du tout! Voici ce que nous déclare la bible. " Il pressait du froment pour le mettre à l'abri de Madian."
Bien, nous voilà déjà un peu plus éclairé à ce sujet. Gédéon avait un coeur pour le peuple de Dieu et il avait perçu dans ses pensées le danger qui menaçait le peuple face à cet ennemi.